Numéro de téléphone Amansibio +22967311224 | localisation Amansibio Cotonou Pk10 non loin de l'école HOUDEGBE

L’usage des plantes au Burkina-Faso est un élément culturel important. En effet, les plantes s’utilisent depuis des siècles pour se soigner. Il se fait que malgré son climat, elle possède une richesse de plantes et de plantes médicinales en particulier. Bien que ce ne soit pas un secret pour les burkinabé, la qualité des vertus thérapeutiques de ces plantes impressionne. D’ailleurs, les anciens l’ont bien saisi, et en conservent les secrets qui’il ne transmettent que par obligation traditionnelle. Si on se rend compte qu’il existe au Burkina assez de plantes médicinales, on s’étonne toutesfois, qu’elles traitent autant de pathologies. C’est donc une richesse à explorer davantage et exploiter. Parmi celles-ci , nous attaquerons aujourd’hui l’hépatite B, pour monter comment les guérisseurs en font un traitement traditionnel au Burkina-Faso.

Pour en savoir plus sur l’hépatite : TEPHROSIA TOXICA : La plante qui tue l’hépatite

Comment faire le traitement traditionnel de l’hépatite B au Burkina-Faso :

Comme ailleurs en Afrique , pour attaquer les maladies, les solutions locales consistent à se référer à l’usage des plantes. Vu la vaste gamme dont dispose le Burkina, nous voulons vous montrer que vous avez le choix. Pour un traitement traditionnel de l’hépatite B au Burkina-Faso. Voici quelques plantes faciles d’accès. Vous pouvez les retrouver presque dans tous les marchés et lieux de vente de plantes médicinales.

Le Chrysanthellum Indicum pour un traitement traditionnel de l’hépatite B au Burkina-Faso

Il se nomme Wal-Tuko en Mooré, kiéjio Puri ou kumi Nefula en Lyele. Les feuille du Chrysanthellum indicum se présentent sous forme découpée. Ses fleurs de couleur jaune, poussent au sommet des tiges. Elle-même, pousse près des points d’eau et atteint au maximum 30 cm de long.

traitement traditionnel de l'hépatite b au Burkina Faso

Ce sont ses tiges qu’on utilise pour soigner traditionnellement. Elle prête aux traitements, ses propriétés analgésiques, anti-inflammatoires, hépatoprote et vasculotrope. Ainsi elle intervient dans le soin des hémorroïdes, des varices, des maladies du foie. Mais aussi des calculs du foie et des calculs rénaux. Pour en bénéficier, faire une décoction de 12 grammes de la tige sèche dans un demi-litre d’eau. A boire le long de la journée, pour traiter l’hépatite B et recommencer chaque jour jusqu’à guérir.

Le Cochlospermum Tinctorium

Il se nomme Sosga en Mooré, puis Diapolo en Lyele. Ses feuilles sont fines et longues. Elles présentent 5 lobes, avec des fleurs jaunes qui poussent près du sol et qui contiennent de nombreuses graines. Elle possède des qualités hépato-protectrices et anti-paludéennes. Elle s’utilise pour les affections du foie et dans le soin du paludisme. Ici aussi, faire une decoction de 15 g de racines de Sosga, dans un litre d’eau. Consommer le long de la journée, pour combattre l’hépatite jusqu’à ce qu’il disparaisse.

Le Combretum Micranthum pour un traitement traditionnel de l’hépatite B au Burkina-Faso

Il s’appelle Randaga en Mooré, Guo en Lyélé, et aussi Kinkéliba en Francais. C’est un arbre qui atteint jusqu’à 5 à 6 mètres de hauteur. Il possède des feuilles ovales. Ses fleurs blanches ou rosées ont des fruits qui se déploient sous forme de petites ailes. Pour obtenir un traitement traditionnel de l’hépatite B au Burkina-Faso, on se sert des feuilles et des fruits. Les feuilles comme les fruits renferment des actifs intéressants. Ils permettent principalement d’avoir un effet antibactérien, anti-inflammatoire, et antipaludéen. Mais aussi protecteur hépatique et diurétique.

traitement traditionnel de l'hépatite b au Burkina Faso

Pour traiter l’hépatite B, faire une Décoction de 20 grammes de feuilles vertes dans un litre d’eau. En boire dans la journée, après chaque repas par exemple. Reprendre chaque jour jusqu’à la guérison. Il facilite aussi la digestion.

Le Phyllanthus amarus

De son nom Wõmkuidige en Mooré, ou Chichuru, Chichiri en Lyélé. C’est une petite plante herbacée qui a au maximum 60cm. Ses feuilles plus petites cachent les fleurs et aussi les fruits. Pour un traitement traditionnel de l’hépatite B au Burkina Faso , on se sert de la tige mais en gardant les feuilles. Elle calme principalement les affections du foie et les calculs rénaux . Ainsi, pur soigner l’hépatite B, faites-en une décoction de 30 g par litre d’eau. Buvez-la au cours de la journée chaque jour jusqu’à guérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

Sélectionnez votre devise
EUR Euro
×

Salut!

Cliquez pour discuter avec notre phytothérapeute ou envoyez nous  un mail sur [email protected]

 

×