+22967311224

Solution naturelle pour arrêter ou prévenir une fausse couche
De quoi s’agit ?

fausse couche


Les fausses couches décrivent des avortements spontanés survenant dans les 5 premiers mois de la grossesse. 10 a 15 % des grossesses dans le monde n’arrivent à terme. Ces complications sont très différentes d’un point de vue physiologique et psychologique, selon qu’elles interviennent au début ou à la fin de la grossesse. Souvent accompagnées de saignements et de douleurs importantes, les fausses couches doivent vous amener à consulter un médecin. Selon les cas, un traitement médical ou chirurgical peut être nécessaire. Une fausse couche ne diminue en rien vos chances de concevoir à l’avenir .
La fausse couche est une interruption spontanée de la grossesse durant les 5 premiers mois. Dans la majorité des cas, des saignements et des douleurs en bas du dos ou au ventre sont des symptômes caractéristiques mais parfois, la fausse couche ne s’accompagne d’aucun symptôme.

Les différents types de fausse couche
On distingue globalement 4 types de fausse couche :
Selon la date de début de grossesse :
• La fausse couche précoce : elle a lieu avant 14 semaines d’aménorrhée et qui complique environ 10 % des grossesses.
• La fausse couche tardive : elle se déroule entre 14 et 22 semaines d’aménorrhée et concerne 1 % des grossesses.
Selon le nombre de fausses couches :
• La fausse couche isolée : comme son nom l’indique, elle survient de façon isolée, et peut être suivi d’autres grossesses normales.
• Les fausses couches à répétition : elles se caractérisent par la survenue d’au moins 3 fausses couches précoces et consécutives et concernent 1 à 5 % des femmes.
Vous avez des problèmes de conception d’enfants, voici notre produit sur la thérapie pour traiter les infections à Chlamydia. Pour plus de traitements, visitez notre boutique ici

Les symptômes de la fausse couche


AUCUN SYMPTÔME
La fausse ne s’accompagne d’aucun symptôme dans un bon nombre de cas. C’est notamment le cas de la découverte d’une absence de battements cardiaques ou d’une poche vide lors de la première échographie (on parle dans ce cas d’un œuf clair – le sac gestationnel qui devait contenir le bébé est vide).

SAIGNEMENTS ET DOULEURS LIÉS À UNE FAUSSE COUCHE


Cependant, dans la majorité des cas, la fausse couche s’annonce par un certain nombre de symptômes, seuls ou associés :
• Saignements vaginaux discrets à abondants, pouvant être irréguliers ou en continu, de couleur rouge vif ou brunâtre ;
• L’expulsion de petits tissus brunâtres par le vagin ou des caillots de sang ;
• Des douleurs plus ou moins importantes, constantes ou intermittentes, touchant le bas du dos ou le ventre, avec parfois des crampes pelviennes similaires à celles ressenties lors des règles.

Attention ! Les petits saignements en début de grossesse  ne sont pas forcément un signe de fausse couche. Cependant, si des douleurs apparaissent, même discrètes, il convient de consulter son médecin

La fausse couche hémorragique : une urgence médicale

Enfin, la consultation doit se faire en urgence si :

  • les saignements vaginaux sont abondants,
  • des symptômes de choc sont ressentis (étourdissement, faiblesse, malaises, nausées, vomissements, variations du rythme cardiaque).

Dans ces cas de fausses couches hémorragiques, une intervention d’aspiration endo-utérine s’avère souvent nécessaire pour stopper l’hémorragie.

Quelles sont les causes de fausse couche ?

La fausse couche spontanée et isolée est le plus souvent liée à une anomalie du développement du fœtus. Si la cause n’est que rarement recherchée, il semblerait que l’embryon présente des anomalies des chromosomes qui arrêtent son développement normal. Ces anomalies aboutissent à l’expulsion spontanée de l’embryon. Ce type de fausse couche est plus fréquent chez les femmes plus âgées.

Les fausses couches à répétition nécessitent un bilan médical pour rechercher ces pertes répétées. Parmi les causes les plus fréquentes on dénombre :

  • Des anomalies génétiques ou chromosomiques ;
  • Plusieurs altérations hormonales ;
  • Des anomalies de la cavité utérine ;
  • Certaines maladies chroniques comme le diabète de type 1 ou l’hyperthyroïdie ;
  • Des ovaires micro polykystiques
  • La qualité du sperme de l’homme (il faudra alors effectuer un spermogramme) ;
  • L’obésité ;
  • Le tabagisme ;
  • La consommation excessive d’alcool ;
  • L’exposition à des pesticides.

Peut-on prévoir une fausse couche ?

Il est très difficile de prévoir une fausse couche. Ainsi, tout saignement potentiel doit immédiatement faire l’objet d’une consultation.

Grâce à la médecine traditionnelle Africaine il est cependant possible de prévenir ou de stopper la fausse couche grâce à cette solution naturelle à base de plante .

Solution naturelle (AMANSIBIO) pour soigner la grossesse qui veut descendre 

Voici la solution naturelle pour arrêter une fausse couche. Faites la solution vous-même et venez nous en dire plus

Ingrédient : 

feuilles de Djokodjè

La feuille de Djokodjè (Cissanpelos),

Ohoué (Kaolin ou calcaire)

Ohoué (Kaolin ou calcaire)

Protocole 

Préparer le tout ensemble et faire boire à la femme. Un grand verre à bambou 3 fois par jour .

Le résultat est immédiat.

Très efficace pour prévenir ou stopper une fausse couche .

Vous êtes à la recherche d’un Bébé, vous rêvez de tomber enceinte, Vous avez déjà accumulé des fausses couches a répétition, il n’est pas tard .

Cliquez sur ce lien pour découvrir la solution naturelle miracle pour tomber enceinte rapidement (dans un délai de 14 JOURS Après la fin des règles) :Grossesse rapide

Ou composez ce numéro : 00 229 67 31 12 24 (Appel ou Whatsapp)

Abonnez-vous à notre Newsletters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
×

Salut!

Cliquez pour discuter avec notre phytothérapeute ou envoyez nous  un mail sur phytotherapeute@amansi.net

 

×