+22967311224
Paiment et livraisons sécurisés

Partager c'est aimer!

Vous avez peur que votre partenaire ne vous apprécie pas a cause de la mauvaise odeur quel dégage, et on se demande si c’est normal. Les pertes blanches abondantes ça se produit quand et pourquoi ? Que faire, quel traitement ? AMANSIBIO vous présente cette recette naturelle  contre les pertes blanches.

        Pertes blanches : définition 

Les pertes blanches, appelées aussi pertes vaginales sont des écoulements naturels du vagin. De couleur blanchâtre et à la texture gluante, les pertes blanches surviennent tout au long de la vie hormonale d’une femme. Elle apparait quelques jours avant l’arrivée des règles jusqu’à la ménopause.

Perte blanche gluant et épais
Perte blanche gluant et épais

Ce qui signifie que les organes génitaux fonctionnent correctement. Cependant, elles peuvent aussi être le signe d’une infection génitale.

           Origine des pertes blanches

Ces sécrétions sont produites par l’organisme et plus précisément, par le vagin et l’utérus. Ce qui  permettent au vagin de :

  • se nettoyer et de se protéger des bactéries : Le vagin est composé de cellules qui se renouvellent sans cesse, comme la peau. Mélangées à la glaire cervicale, les sécrétions vaginales tapissent et coulent le long de la paroi du vagin. Ce qui permet d’évacuer non seulement les cellules mortes, mais aussi les germes qui auraient pu se développer dans le vagin.
  • s’humidifier : Les pertes blanches sont un lubrifiant naturel. Lors d’un rapport sexuel, l’excitation de la femme engendre la production de sécrétions vaginales facilitant l’entrée dans le vagin, mais aussi la montée des spermatozoïdes dans le col de l’utérus.

Conséquences des pertes blanches

Composé de bactéries, la flore vaginale sert à protéger le vagin des invasions de microbes. Quand des bactéries pathogènes pénètrent dans le vagin, les pertes blanches changent alors de texture, de couleur et même d’odeur.

Si tout va bien : les pertes blanches sont blanchâtres ou translucides. Leur épaisseur, tout comme leur quantité parfois abondante, dépendent des périodes hormonales quelles surviennent: l’ovulation, la grossesse, …

S’il y a un problème : les pertes blanches deviennent malodorantes, particulièrement épaisses, collantes et peuvent s’accompagner de démangeaisons ou de brûlures. Elles peuvent alors être le signe d’une éventuelle infection ou d’une mycose vaginale.

Pertes abondantes

Le flux de ces sécrétions varie d’une femme à une autre. Il peut être léger ou abondant. Une variation de ce flux est perceptible au cours du cycle.

Pertes blanches et grossesse

Une augmentation de ces sécrétions peut être observée deux ou trois jours avant l’ovulation, ainsi qu’au cours de la grossesse. 

Les pertes blanches sont-elles plus abondantes enceinte ?

  • Pendant la grossesse, les sécrétions vaginales augmentent en raison du taux élevé des hormones produites par le corps jaune puis par le placenta. Ces sécrétions forment un enduit blanchâtre, parfois grumeleux et souvent glaireux. Ces pertes blanches sont normales, leur augmentation révélatrice de l’état de grossesse, et sans danger pour le futur bébé. 

Vous souffrez de certains troubles dont : le rhumatisme qui est une maladie qui mine sur le fonctionnement des articulations. ABANSIBIO vous propose ceci

Est-ce gênant et quelle toilette faire ?

  • L’hygiène corporelle trop poussée peut entraîner le contraire de l’effet recherché, voire même provoquer une infection. Il vaut donc mieux proscrire les injections vaginales comme les douches vaginales. Éliminez aussi les savons trop acides.
  • Une toilette intime externe, la plus simple et la plus régulière possible, avec un savon doux, suffit largement.

Les pertes blanches peuvent-elles être le signe d’une infection ? 

  • Les pertes blanches, banales, ne doivent pas vous inquiéter. Il ne faut en aucun cas les confondre avec des pertes colorées, malodorante. D’autres sont accompagnées ou non de démangeaisons locales, qui, signalent l’existence d’une infection vaginale. 
  • Si vous constatez des pertes de ce type, pas d’affolement ! Une infection vaginale n’entraîne pas systématiquement une infection de l’œuf. Pour laisser passer les germes indésirables, il faut que le col de l’utérus soit ouvert, ce qui est fort heureusement très peu fréquent.

Attention : Toutefois, les récidives ne sont pas rares pendant la grossesse. Il faut rester vigilante car si vous n’êtes pas traitée à temps, votre bébé peut être contaminé au moment de l’accouchement.

Quand il faut consulter ?

  • L’apparition de pertes blanches marron ou ayant changé de couleur jaunâtre, verdâtre,
  • Les pertes blanches malodorantes ou gluantes ou avec un changement d’aspect mousseux
  • Accompagnées de démangeaisons, de sensations de brûlure, de douleurs dans le bas-ventre ou de douleurs lors des rapports sexuels.

Vous êtes plutôt intéressé par le GONGOLI pour nettoyer et resserrer le vagin en 48h. Vous voulez le produit tout fait ? Suivez ce lien: LE GONGOLI (Plaisir des femmes)

Recette naturel à base de plantes contre les pertes blanches 

Ingrédients :

  • Racine de jatropha curcas rouge
  • Racine de kigélia africana ( saucissonnier en français )
  • Xylopia aethiopica ( épices)

Préparation :                                    Faire la décoction de ces ingrédients dans une marmite

Mode d’emploi : Boire trois verres a bière par jour. Traitement a faire 5 ( cinq) jours avant la date des menstrues et continuer jusqu’à la fin. NB: Pour utiliser cette préparation de manière efficiente la femme doit bien maitriser son cycle menstruel.

Partager c'est aimer!

Abonnez-vous à notre Newsletters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
×

Salut!

Cliquez pour discuter avec notre phytothérapeute ou envoyez nous  un mail sur phytotherapeute@amansi.net

 

×