Numéro de téléphone Amansibio +22967311224 | localisation Amansibio Cotonou Pk10 non loin de l'école HOUDEGBE

La prolactine est une hormone secrétée par la partie antérieure de l’hypophyse. Elle intervient dans la lactation, la reproduction, la croissance, l’immunité et le comportement. La prolactine se secrète aussi bien chez l’homme que chez la femme. Il est des cas précis où sa sécrétion est normale, même à forte dose. C’est le cas des périodes de grossesse et d’ allaitement. Cependant, il arrive qu’à des moments, sa sécrétion soit anormale et d’origine pathologique. Dans quelles cas peut se secréter anormalement la prolactine ? Que manger alors pour diminuer la prolactine ? Sachant qu’une production excessive peut avoir des conséquences.

Sommaire :

  1. Rôle de la sécrétion de prolactine
  2. Prolactine élevée
  3. Causes d’une prolactine élevée
  4. Quoi manger pour diminuer la prolactine ?
  5. Quoi manger pour diminuer la prolactine: Aliments riches en zinc
  6. Conclusion

Rôle de la sécrétion de prolactine

Chez la femme, la prolactine sert essentiellement à déclencher et maintenir la lactation après accouchement. Elle se secrète principalement donc pendant la grossesse et dans les semaines qui suivent l’accouchement, pour garantir un bon allaitement. C’est en pareille période qu’il est normal de remarquer des taux élevés de prolactine dans le sang. En effet, une stimulation du mamelon suffira pour stimuler la sécrétion de prolactine. Le taux reste tel quel aussi longtemps que la femme allaite. Il ne diminue qu’une fois l’allaitement à sa fin.

quoi manger pour diminuer la prolactine

Il peut y avoir un poussée brève au cours du sommeil, après un repas, en cas de stress, d’exercice physique, ou d’hypoglycémie par exemple. Toutes fois, en dehors de la grossesse, l’hormone est présente en faible quantité chez l’homme et la femme. Dans quels cas alors remarque t-on des taux élevés. Que manger en ces moments pour diminuer la prolactine ?

Prolactine élevée

La mesure du taux de prolactine se fait par dosage. Les cas de prolactine élevée se traduisent d’hyperprolactinémie. Vu que la prolactine a un effet sur la sécrétion de progestérone, et de testostérone, une forte sécrétion de cette hormone aura principalement des effets sur le système reproducteur et sexuel . Ainsi, une hyperprolactinémie chez la femme se remarquera par des troubles du cycle menstruel, d’aménorrhée, d’infertilité. Une hyperprolactinémie causera à l’occasion, galactorrhée, absence de montée de lait, troubles visuels associés à des maux de tête. Chez l’homme, c’est la cause de problèmes d’infertilité , de troubles de l’érection, de baisse de la libido, d’hypogonadisme ou de gynécomastie(développement des seins).

quoi manger pour diminuer la prolactine - Gynécomastie
Gynécomastie

Par occasions, on remarquera aussi une adénome à prolactine (tumeur bénigne de l’hypophyse qui produit de la prolactine). Ainsi, quoi manger pour diminuer la prolactine ?

Causes d’une prolactine élevée

Le taux normal de prolactine est de 15 µg/l pour l’homme. Pour la femme, il se situe entre 15µg/l et 20µg/l selon qu’elle soit avant la ménopause ou après la ménopause. Pendant la grossesse, ce taux peut monter jusqu’à 200µg/l. En dehors de la grossesse, la principale cause de prolactine élevée chez la femme est l’adénome à prolactine. La montée de prolactine s’accompagne aussi de maux de tête et de troubles visuels. Toutes fois, de façon générale, un taux élevé de prolactine ou d’hyperprolactinémie aura pour causes:

  • Une adénome à prolactine chez l’homme, avec montée de la prolactine, testostérone basse, gynécomastie et impuissance;
  • La persistance d’une aménorrhée et galactorrhée qui peut aboutir à un adénome;
  • Des troubles endocriniens : acromégalie, hypothyroïdie primitive, lésion hypothalamique;
  • Une insuffisance rénale ou hépatique importante (cirrhose)
  • Une dystrophie ovarienne
  • Une anorexie mentale
  • La prise de certains médicaments: neuroleptiques, antidépresseurs, analgésiques, anxiolytiques, antihypertenseurs, antiépileptiques, antimigraineux, hypnotiques, antiulcéreux, antiparkinsoniens, antitussif, antigoutteux, etc.

Si toutes ces causes entraînent une hyperprolactinémie, quoi manger pour diminuer la prolactine ?

Quoi manger pour diminuer la prolactine ?

Une diminution du taux de prolactine peut favoriser une baisse des symptômes et des malaises associés à un taux de prolactine élevé. Cette diminution peut s’opérer de plusieurs manières. Il peut suffire de vérifier les médicaments en ordonnance pour s’assurer qu’ils n’augmentent pas le niveau de prolactine. Il peut suffire d’un test de dépistage. D’essayer des remèdes maison. De prendre des compléments alimentaires, ou encore recourir à un bon sommeil. Toutes fois, on peut aussi passer par l’alimentation, en favorisant les aliments riches en zinc.

Lire aussi :

Quoi manger pour diminuer la prolactine: Aliments riches en zinc

Le zinc intervient dans un grand nombre de réactions au sein de notre organisme. C’est un oligoélément polyvalent, essentiel au bon développement et au renforcement du corps. Il intervient dans l’activité de plus de 200 enzymes indispensables aux réactions chimiques dans le corps. Le zinc participe à la protection contre les radicaux libres, et à la synthèse des protéines. Il est aussi essentiel à l’immunité, à la régulation du poids et de la glycémie.

Si il est conseillé de prendre des aliments riches en zinc, c’est parce que le zinc favorise la reproduction. Chez l’homme, il favorise notamment la production et la mobilité des spermatozoïdes. Il participe à la production et à la sécrétion de l’insuline, à la régulation des hormones thyroïdiennes, et à la synthèse de testostérone. Il est par ailleurs bénéfique pour les femmes qui cherchent à gérer les symptômes associés au syndrome prémenstruel. Une ingestion quotidienne de zinc va donc permettre de régulariser le taux de prolactine. Ceci peut renverser les effets liés au taux élevé de cette hormone. Comme aliment riches en zinc nous vous proposons:

Quoi manger pour diminuer la prolactine : Le foie de veau

Quoi manger pour diminuer la prolactine

Le foie de veau qu’il soit cru ou cuit contient 9mg de zinc pour 100g. Cela en fait la viande la plus riche en zinc. Le foie de porc à la même teneur en zinc.

Quoi manger pour diminuer la prolactine : La noix de cajou

Quoi manger pour diminuer la prolactine

La noix de cajou remporte la palme des oléagineux en matière de teneur en zinc. 100g de noix de cajou apportent 5,4 à 5,6mg de zinc. Les noix de pécan sont également une bonne source de zinc avec 4,6 mg de zinc pour 100g.

Quoi manger pour diminuer la prolactine : Le pain complet

Quoi manger pour diminuer la prolactine


Les céréales complètes font partie des aliments les plus riches en zinc. 100g de pain complet apportent 5mg de zinc. A savoir : le pain complet préparé avec du levain permet d’améliorer la biodisponibilité du zinc.

Quoi manger pour diminuer la prolactine : La viande de boeuf

Quoi manger pour diminuer la prolactine


La viande de bœuf est riche en zinc. Une portion de 100g de bœuf apporte en moyenne 9mg de zinc. Les portions de bœuf à ragoût sont les plus riches en zinc : le bœuf braisé contient 10,5 mg de zinc pour 100g.

Quoi manger pour diminuer la prolactine : Les flocons d’avoine

L’avoine est une bonne source de zinc. 100g de flocons d’avoine contiennent 24% des apports journaliers en zinc. Mis à part le zinc, l’avoine contient tous les autres oligo-éléments ou minéraux essentiels (calcium, fer, sodium, potassium, phosphore, magnésium…)

Conclusion

La prolactine à dose normale ne pose pas de dangers pour l’organisme. Par contre, en cas d’hyperprolactinémie (prolactine élevée), il peut y avoir des conséquences. Si vous vous retrouvez dans ce cas, faites recours aux aliments proposés plus haut et voyez votre taux de prolactine baisser. Choisissez parmi ces aliments et intégrez-en une portion au quotidien pour remonter votre taux de zinc. Cela baissera votre niveau de prolactine.

Si votre état a évolué vers des complications de la reproduction, telles la création de fibrome ou de kystes, faites recours à nos traitements naturels. Découvrez-les ici et contactez-nous pour plus d’informations.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Salut!

Cliquez pour discuter avec notre phytothérapeute ou envoyez nous  un mail sur [email protected]

 

×