+22967311224

Quand la prise de risque devient inéluctable

Parler de sa prise de risque

Parfois il peut arriver d’oublier son préservatif lors de rapport sexuel passager . on peut le regretter après mais sur le coût on y pense même pas . Quand on réalise les conséquences possibles, on est souvent envahi par une profonde inquiétude qu’il vaut mieux affronter. Faire l’autruche c’est alimenter sa peur et c’est surtout prendre des risques pour soi et éventuellement pour les autres. Pour en savoir plus sur le Jatropha curcas rouge la plante qui pourrait guérir le VIH SIDA , veuillez cliquer ici . Alors Peut on réellement guérir du VIH/SIDA par les Plantes ?

Les traitements VIH avec les ARV

Les thérapies  antirétroviraux ou ARV, sont des médicaments qui permettent de bloquer la réplication du virus et ainsi diminuer la charge virale.

Le but est de de renforcer le système immunitaire de la personne qui vit avec le VIH .

Lorsque le traitement diminue la charge virale et que celle-ci devient indétectable. Il n’y a aucun risque de transmission sexuelle du virus. C’est ce que signifie I=I (Indétectable = Intransmissible). 

Les avantages de prendre le traitement ANTIVIRAUX sont très nombreux. Mais ils permettent surtout de vivre en santé et d’avoir une espérance de vie semblable aux personnes non porteuses.

Guérir du VIH : Est ce possible ?

Guérir du VIH, est-ce possible ?

La notion de guérison est délicate. Pour certains Patient la guérison est que tout les symptômes disparaissent au bout de quelques jours ( fièvre , boutons , vomissement , diarrhée ) .

La séronégativité au VIH : Deux exemples concret

Pour les Africains la guérison est de voir le virus disparaître totalement de son corps .

Il y’a 10 ans de cela un jeune américain du non de :Timothy Brown avait été testé positif au VIH SIDA .

C’est après avoir reçu une greffe de moelle osseuse en 2007 pour traiter une leucémie, qu’il a cessé de prendre des antirétroviraux et surprise, il ne montrait plus aucun signe d’infection par le VIH. Un collège de médecins l’a alors déclaré séronégatif . On a alors découvert que la moelle greffée provenait d’un donneur qui avait des cellules immunitaires mutantes résistantes au VIH. Selon les estimations, 0,3% de la population est doté de cette immunité naturelle au VIH qui provient de la mutation d’un gène dit CCR5. «Je suis la preuve vivante qu’on peut guérir du sida», disait alors Timothy Brown.

C’est ce qui vient de se répéter avec un patient de Londres. Chez qui on n’a pas retrouvé la moindre trace de virus, selon les chercheurs. La chance de se dernier est d’avoir reçu les cellules souches d’un donneur qui empêche le VIH SIDA de s’installer . «En parvenant à une rémission sur un deuxième patient tout en utilisant une approche similaire, nous montrons que le « patient de Berlin » n’a pas été une anomalie», s’est félicité le principal chercheur Ravindra Gupta, professeur à l’Université de Cambridge.

Mais il souligne «que la transplantation de moelle osseuse, intervention délicate, dangereuse et douloureuse »

Elle n’est pas une option viable pour le traitement du VIH».

Guérir du VIH SIDA grâce au Jatropha rouge

Un témoignage poignant : La tisane a Jatropha rouge

Mais voilà, il y a des cas de rémission complète. En juillet 2015, une équipe de virologue de l’Institut Pasteur a fait état d’une rémission exceptionnelle. Il s’agissait alors d’une jeune fille de 19 ans née séropositive. Pendant les premières années de sa vie, elle a été traitée avec des ARV. Puis à l’âge de 5 ans, ses parents disparaissent avec elle pendant un an et demi. Il vont en voyage en Afrique de l’ouest chez un phytothérapeute du non de : Docteur ZOUGNON .

Le docteur soumet la jeune fille a une tisane ( de Jatropha rouge et de manioc) + des potions antibiotiques . Cette fille est la preuve vivante que l’on peut réellement guérir du VIH SIDA .

Entre temps elle ne reçoit plus de thérapie antivirale. Quand elle revient à l’hôpital 6 ans et demi plus tard les médecins qui l’examinent sont surpris car plus aucune trace du virus, et d’activité virale. En 2015, douze ans après, elle va très bien .On ne décèle plus la moindre trace de virus dans son sang. Contrairement au antirétroviraux le traitement est naturel sans effets secondaires .

Nous Pouvons dire Merci au Docteur ZOUGNON :

La question cela laquelle : Peut on réellement guérir du VIH SIDA ne se pose plus

Pour en savoir plus sur cette thérapie Veuillez cliquez ici

Abonnez-vous à notre Newsletters

Un avis sur “Peut on réellement guérir du VIH/SIDA par les Plantes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
×

Salut!

Cliquez pour discuter avec notre phytothérapeute ou envoyez nous  un mail sur amansibiocotonou@gmail.com

×