+22967311224

Une fois un individu atteint du vih-sida ou est contaminé par ce virus, le virus pénètre dans son sang. Ce virus intègre le système circulatoire sanguin de l’individu. Plusieurs mécanismes se mettent en jeu

1. Activation des LT4

Comme les LT8, les LT4 prennent naissance dans la moelle osseuse et acquièrent leur immunocompétence dans le thymus avant de migrer vers les tissus lymphoïdes secondaires.

Ils possèdent au niveau membranaire des récepteurs T capables de reconnaître des antigènes présentés en surface des cellules phagocytaires et d’autres cellules présentatrices d’antigènes.

 

Cette reconnaissance permet leur sélection clonale et leur prolifération clonale. Après multiplication, une partie des LT4 constituent un pool de LT4 mémoire, tandis que l’autre partie se différencie en LT4 sécréteurs.

2. Le rôle des LT4

Suite à l’entrée d’un antigène dans l’organisme, différents mécanismes se mettent en place :

 

• phagocytose et présentation de l’antigène aux LT8 et LT4.

Les LT8 prolifèrent et se différencient en LTc responsables de la destruction des cellules anormales.

Les LT4 prolifèrent, certains devenant des LT4 mémoire et d’autres des LT4 sécréteurs.

 

• stimulation de clones de lymphocytes B : c’est la prolifération clonale, avec la formation d’un pool de LB mémoire et d’autres qui se différencient en plasmocytes sécréteurs d’anticorps.

 

Les LT4 sécréteurs libèrent des médiateurs chimiques, les interleukines (IL), dont l’IL2 qui les auto-active.

L’IL2 stimule donc la prolifération des LT4 et la sécrétion d’IL2 ; c’est une autostimulation. Les interleukines sont aussi nécessaires à la prolifération clonale des LB et des LT8, et à leur différenciation en plasmocytes et LTc.

 

3. Les cellules lymphocytes CD4

Les cellules lymphocytes CD4 sont envahies par ce virus.

Les lymphocytes T CD4+ sont des cellules du système immunitaire dont la prolifération permet de diriger et d’activer d’autres cellules de l’immunité, comme les lymphocytes B, pour éliminer un pathogène. Ils doivent leur nom aux marqueurs protéiques CD4 retrouvé sur la surface de leur membrane. Aussi nommés lymphocytes T auxiliaires, ils constituent les cibles privilégiées du VIH, et leur destruction conduit à l’arrêt du fonctionnement du système immunitaire, amenant alors au stade Sida.

Une fois les cellules CD4 envahies, le virus commence à insérer ses propres gènes à l’intérieur de ses dernières. Cette insertion se faire pour permettre la fabrication des copies de l’information génétique du virus. Dès lors, la quantité du virus commence à évoluer dans le sang contrairement aux cellules CD4 qui chutent considérablement. La mort de ses cellules empêche l’organisme à lutter contre le virus de ce fait, les infections ne commencent pas s’installer et dérangent l’organisme. La personne atteinte est alors sous le poids des infections à ne point en finir.

Commandez notre traitement naturel pour lutter contre le vih-sida

Un bon traitement de base peut permettre de libérer le virus en donnant un coup de main aux cellules CD4 à se renouveler. Nous disposons d’une combinaison miracle qui va permettre à votre organisme d’avoir de renforts par le biais des plantes afin de lutter effacement et définitivement contre ce virus. Cela va permettre à l’organisme de se soulager et de voir la charge virale chuter. Il ne vous reste qu’à commander le produit dans notre boutique ici.

C’est un produit très efficace qui a déjà fait des merveilles pour beaucoup ne nombre de personnes. Cela n’est plus à démontrer. Si vous voulez être soulager de ce virus et renforcer votre système immunitaire c’est le moment jamais de procéder au commande de notre produit, une combinaison du jatropha rouge avec la panacée universelle. Passer la commande

panacée VIH SIDA

Abonnez-vous à notre Newsletters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
×

Salut!

Cliquez pour discuter avec notre phytothérapeute ou envoyez nous  un mail sur amansibiocotonou@gmail.com

×